Édition Hugo Roman – Romance Érotique – 9,95€

Audrey CARLAN : Auteure des douze CALENDAR GIRL.

« Tout comme l’art, parfois. Tout repose dans les yeux de celui qui l’observe … » p.78

Résumé :
Pour retrouver mon avis sur le premier tome, rendez-vous ici.
Mia va donc rencontrer son deuxième client de l’année, Alec un peintre français. Il l’a désire en tant que muse pour un projet professionnel. Mia va-t-elle réussir à oublier son premier client, Wes. Comment va se dérouler cette deuxième « mission » ?

Compréhension rapide dès le début : 16/20

Bien entendu ce n’est pas une lecture compliquée, en revanche j’ai eu une petite déception quant au personnage de Mia dès les premières pages. Je l’ai trouvé légèrement trop « sotte ». À peine arrivée chez son nouveau client, elle trébuche et se fait mal.. Un peu trop cliché à mon goût.

Personnages attachants : 14/20

Alors là mon avis va être en accord avec les lignes du dessus. Je n’ai pas réussi à m’identifier à Mia dans ce tome. Autant dans le premier j’avais de la compassion pour elle, autant ici ce n’était pas vraiment le cas. De plus, son client, Alec n’est pas assez décrit par l’auteure et il m’a manqué quelque chose pour pouvoir le « cerner ». Il reste très « secret » et enfermé dans son monde d’artiste.

Emotions : 13/20

Ce tome ne m’a pas fait ressentir d’émotions très prononcées. Effectivement Mia nous partage à nouveau ses doutes quant à sa soeur, son enfance et son père, mais rien de nouveau ne s’immisce dans ce roman. J’aurais aimé plus de changements dans l’état d’esprit de Mia.

Rapidité de lecture : 19/20

Même si j’ai été, vous l’aurez compris, déçue par ce tome, j’ai dévoré celui-ci tout de même. Et je rajouterais même que j’ai hâte de lire Mars pour savoir ce que l’auteure réserve à Mia. C’est un tout petit livre qui se lit ultra-rapidement !

Couverture : 18/20

La même note que pour le tome Janvier, car c’est la même couverture hormis la couleur de la silhouette qui est passée de rose à orange.

Intrigue : 12/20

Alors là, grosse déception. Je savais déjà qu’à la fin du mois Mia devrait quitter Alec pour son prochain client. Mais je m’attendais à ce que celui-ci nous cache quelque chose et à en apprendre plus sur ce Alec si secret avant la fin de ce tome. Mais non, rien… L’auteure aurait pu jouer sur le fait que Mia n’ait pas quitté sa « tour » pendant un mois parce que notre Alec de Février avait un lourd secret ou je ne sais quoi. Je vais peut être un peu trop loin dans mes attentes, mais j’aurais aimé une « surprise » à la fin de ce tome.

Note globale : 15/20

Et suis-ja la seule à être perturbée par le fait de voir le prénom Alec se transformer en Alex deux ou trois fois au fil de mes pages ?
Je vous retrouve pour découvrir le client de Mia en Mars qui s’avérera être un bel italien !

Je vous dis à bientôt pour une nouvelle page de MadleenEtVous.

Publicités